Nos valeurs, nos combats 

L’agriculture paysanne est une alternative face à une agriculture exportatrice, consommatrice de ressources en énergie et en eau, destructrice en termes d’environnement et d’emplois.

L’agriculture paysanne s’articule autour de quatre points :

  • La souveraineté alimentaire : permettre à chaque pays de nourrir ses habitants, de leur garantir des produits locaux et de qualité.

  • La maîtrise de la répartition : répartir la production, partager la terre, pour garder des paysans et paysannes nombreuses.

  • Le respect de l’environnement : « Nous ne sommes pas propriétaire de la terre, nous l’empruntons à nos enfants. »

  • Le droit au revenu : chaque paysan, chaque paysanne doit percevoir un revenu décent, issu de la vente de son produit.

encadre

 

Vivre de notre métier, une priorité

Nous voulons

  • Défendre des prix rémunérateurs et stables.

  • Garder la maîtrise de nos outils de régulation et continuer de les défendre à Bruxelles.

  • Soutenir une juste répartition des aides « en privilégiant les actifs plutôt que les volumes ».

  • Mobiliser pour une juste répartition de la valeur ajoutée créée au sein de la filière.

  • Encourager la diversification des modes de production et de commercialisation.

  • Garantir la possibilité de semer nos propres graines.

Trois fermes valent mieux qu’une

Nous avons besoin de paysannes et de paysans nombreux. « Ce n’est pas l’augmentation du volume de production par actif qui fera des paysans et paysannes épanouies et fières de leur production. »

Nous voulons une répartition plus équitable du foncier.

Nous travaillons à une politique d’installation ambitieuse. Nous accompagnons la transmission et favorisons la formation pour consolider les projets, combattre l’exclusion et l’isolement.

Vers une agriculture liée au sol et reliée à la société

Nous voulons redonner une mission de conseil indépendant à la chambre d’agriculture «les vendeurs ne doivent pas être les seuls prescripteurs.»

Nous voulons une recherche agronomique indépendante, pour le bien-être des paysans et des paysannes et la préservation des ressources naturelles. Parce que l’environnement est un atout majeur pour des fermes plus autonomes et plus économes.

Nous voulons une agriculture, des paysans et des paysannes en phase avec les enjeux sociétaux.

Publicités